Articles

L’HYPNOSE, UN OUTIL PRÉCIS ET EFFICACE EN THÉRAPIE

L’hypnose est un état de conscience élargie, permettant une suggestibilité accrue dans le but de provoquer des changements comportementaux et même neuro-biologiques. C’est un outil de thérapie et de développement personnel, rigoureux et ouvert, respectueux et adapté au parcours de chacun.
 
La douleur étant désormais reconnue comme fondamentale  dans le processus de guérison, l’hypnose trouve naturellement sa place dans ce domaine.
L’Hypnose en anesthésie apporte une amélioration du confort du patient pendant l’opération : diminution du saignement, stabilité de la tension. Les effets secondaires de l’anesthésie générale lui sont  épargnés : la nausée, les pertes de mémoire, la migraine, la faiblesse.
Le contexte psychologique, social et émotionnel, entre pour 90% dans la douleur. Les 10% restant correspondent à la perception réelle de la douleur, appelée LA NOCICEPTION.
En occident, la douleur n’est pas considérée comme une expérience humaine directe, unique. Elle est  répertoriée, quantifiée. Sa normalisation peut se résumer en quelques expressions : « Ça, ça fait mal ! », « Ça, ça ne devrait pas faire mal ! », « C’est une petite nature, elle est douillette ! » ou « Il est dur au mal ! ».
Pour agir contre la souffrance, nous avons des ressources : notre  inconscient. Pendant le sommeil, toutes les douleurs sont déconnectées. A l’état de veille, l’hypnose permet d’obtenir facilement cet engourdissement du corps dans les zones douloureuses. La souffrance est  alors mise en sommeil.
De nombreux dentistes pratiquent aujourd’hui l’hypno-anesthésie, car au-delà du confort (désamorçage de la peur, déconnection de la douleur) gagné par le patient, c’est le thérapeute lui-même qui bénéficie d’une atmosphère sans stress pour pratiquer sereinement ses soins.
Ainsi, pour insensibiliser son patient avec l’hypno-anesthésie, le dentiste va le rendre absent de son corps en lui évoquant, par le biais de métaphores, les changements de perception qu’il peut déjà ressentir.
Il va l’amener à se déconnecter des facteurs émotionnels, sociologiques et psychologiques de son vécu, venus se greffer sur ses cinq sens, portes de la perception. Le but de cette séance est de faire retrouver au patient, le sens originel du toucher qui ne connaissait pas la douleur.
Nombreux sont les anesthésistes, dentistes, sages femmes qui  l’utilisent désormais pour éradiquer la douleur. Certaines opérations sont désormais réalisées sous hypnose sans sédation. La surveillance du patient en salle de réveil indispensable à cause des effets de l'anesthésie médicamenteuse, ne s'avère plus nécessaire. Le temps d'hospitalisation est réduit, le patient pouvant se lever le jour même de l'opération
L'hypnose est une thérapeutique suggestive permettant de renforcer les capacités naturelles de médication de l'organisme au point de déclencher de nombreux cas de guérisons. La pensée, les émotions, le stress peuvent induire des modifications hormonales et neurobiologiques de notre cerveau végétatif Il s'ensuit des troubles organiques, des symptômes, des lésions, des maladies ou divers autres troubles du comportement.
Si notre mental est à l'origine de notre souffrance ou de sa pérennisation, il est capable d'organiser la guérison par le même chemin en inversant le processus.
L’hypnose permet de déprogrammer les informations négatives qui perturbent ou freinent l'individu et de reprogrammer un fonctionnement optimisé et (ou) plus adéquat à sa nature.
Partant de l'histoire du patient, le thérapeute doit mettre en exergue les aspects négatifs passés pour demander au patient hypnotisé de fabriquer un futur positif qu'il fait débuter ici et maintenant.  Le conscient « mis en sommeil », le mental peut alors s'ouvrir à d'autres connaissances, à de nouveaux apprentissages ou laisser émerger des facultés enfouies. Le thérapeute ne dira pas au patient ce qu'il doit faire. C'est le sujet qui inventera de nouveaux comportements en trouvant des solutions grâce à la stimulation de sa créativité qui est une des facultés de son inconscient.
Dans les dépendances (tabac, boulimie, etc.), l'accent est mis sur le rééquilibrage du psychisme. Suite à un archivage confus de troubles dans notre inconscient, le mécanisme est sorti de son plan initial. Un automatisme nocif s'est mis en place créant de faux besoins. L’hypnose par la reprogrammation permet de retrouver un bon instinct et de faire face au stress, à l'anxiété, etc.  Les « faux besoins » n'ont plus de raison d'être.
En psychothérapie, elle permet l'épuration et la transformation d'événements traumatisants.
Dany Dan Debeix a préparé des navigateurs en solitaire dans la gestion du sommeil afin qu'il soit court, plus récupérateur et, pour un meilleur contrôle de leur course. Des athlètes de haut niveau ont obtenu une augmentation de leurs performances sportives en se déprogrammant de leurs échecs et travaillant sur la confiance en soi et le trac.
Les secteurs dans lesquels l’hypnose excelle sont vastes : l’analgésie et l’anesthésie, la psychothérapie, le développement personnel, la relation d’aide et l’éducation, la communication, le coaching, les ressources humaines entre autres, ainsi que les sciences humaines...

L'HYPNOSE AU CHEVET DE LA DOULEUR


Quand l'hopital requiert
ses techniques de sédation naturelle
 
Alors que l'hôpital découvre la sédation partielle avec le recours de l'hypnose, certains médecins  maitrisant bien ses techniques les utilisent désormais sans le recours de la sédation chimique au bloc opératoire. C'est le cas du Dr  Marie-Pascale Quirin, anesthésiste-réanimateur à Bordeaux formée à cette méthode à l’Ecole Centrale d’Hypnose à Paris.
 
L’hypnoanesthésie apporte une amélioration du confort du patient pendant l’opération : diminution du saignement, stabilité de la tension. Les effets secondaires de l’anesthésie générale lui sont  épargnés : la nausée, les pertes de mémoire, la migraine, la faiblesse.
Au delà de traiter efficacement la douleur dans ses contextes physiques et psychologiques, l’hypnose est hautement utile dans les cas d’allergies où lorsque la santé du patient ne permet aucune analgésie d’ordre chimique.
 
Pour le patient, il ne s'agit pas de s'endormir mais plutôt de s'évader comme lorsque nous traversons villages et villes, plongé(e)s dans nos pensées et que nous ne prêtons pas attention aux paysages ou aux maisons bordant notre route. Comme pour un ordinateur, une partie de nous est mise en veille. Dans cet agréable état,  notre perception du temps et de l'espace s'en trouve modifiée. Il en est de même pour la douleur. Avec des techniques suggestives appropriées, le thérapeute va en quelque sorte nous permettre de nous absenter de notre corps. Une zone de notre corps sera comme engourdie, celle-là même où le médecin doit agir, le temps nécessaire pour lui de la traiter.
Si le patient gagne en confort, il en est de même du thérapeute qui, dans ce contexte, peut évoluer sereinement, libéré du stress des soins à accomplir....

La crise : prendre la tasse ou surfer sur la vague


 
Changer le monde ? Et pourquoi ne pas commencer par soi ?
 
Le MONDE MACROCOSME  est à l’image de l’HOMME MICROCOSME.
 
Ce sont deux UNIVERS qui se répondent par un jeu de MIROIR.
Nous sommes chacun une cellule unique indispensable d’un grand ORGANISME : la planète TERRE qui est elle-même celle d’un univers interplanétaire, etc.
Qu’une seule cellule de notre corps soit malade et notre organisme entier s’en trouvera contrarié.
Les agressions continuelles de la vie actuelle contribuent à affaiblir le potentiel énergétique de l’HOMME d’aujourd’hui, et c’est la porte ouverte aux maladies.
En cherchant sans cesse des trésors extérieurs, l’Homme s’éparpille et s’éloigne de plus en plus de sa nature, de ses racines. Il est son plus grand ennemi mais également son plus grand ami.
 
Il est indéniable que le mental agit sur le fonctionnement de l’organisme. Il suffit de se rappeler que la peur fait secréter de l’adrénaline et que la joie ou le chagrin produisent des larmes.
 
Nos pensées induisent des paroles.
Nos paroles sont des suggestions.
Ces suggestions induisent des pensées.
Nos pensées induisent des émotions.
Nos émotions induisent des réactions.
C’est le phénomène IDEO- MOTEUR.
Nos élèves apprennent à le déclencher pour réajuster positivement leur mental.
 
Si vous pensez « Je suis limité », vous donnerez une réalité à ces limites.
Si vous pensez « Je suis capable » et que vous le formulez verbalement : VOUS SEREZ CAPABLE !
 
Nous formons un tout corps–esprit et ainsi, chaque cellule de notre corps réagit à la moindre pensée que nous émettons.
Pensées négatives, stress mal géré, émotions envahissantes engendrent des modifications hormonales et neuro-biologiques. C’est ainsi que notre cerveau végétatif peut se dérégler totalement. Au lieu de générer de la santé, il engendre alors de la maladie.
Nous assistons actuellement à une morosité collective chez ceux qui s’en remettent quotidiennement aux informations négatives diffusées par les médias. Si vous vous laissez envahir par des scènes négatives, elles vont finir par saper vos possibilités à affronter la situation ou tout simplement à en profiter. Le train infernal des pensées négatives démarre et le cauchemar aussi…Ce sont des suggestions négatives.
 
Pour sortir de cette morosité, d’un fatalisme entretenu tous les jours :
ARRETEZ DE SUBIR !
Plutôt que d’avoir à changer le pansement, commencez par penser le changement.
C’est en veillant à être soi-même en paix, en prenant en main son destin, son bonheur que chacun contribue à un univers authentique en paix, évolutif et harmonieux.
Alors balayons devant notre porte et le monde sera propre.
 
C’est dans le « ici et maintenant en soi » que doit s’opérer la révolution, l’acquisition de la liberté, l’accession au bonheur.
 
Et puis, comme le dis si bien la journaliste américaine Susan Taylor :
 « Nous n’avons pas l’éternité pour réaliser nos rêves, seulement le temps que nous passons ici-bas. »
 
Les évènements, les rencontres sont autant de miroirs où nous pouvons découvrir notre visage. Peut-être celui que nous ne connaissons pas encore…
A chacun de réajuster ce qui ne lui convient pas par une confrontation courageuse avec ses dragons intérieurs.
Il revient à chacun de transformer son attitude de victime en position de créateur de son destin.
C’est en nous que se trouve le BONHEUR.
Alors allons découvrir cette magnifique Pompe à Bonheur pour en comprendre le procédé et pour lui assurer un état de fonctionnement permanent.
 
Centré sur notre véritable nature, fidèle à nous-mêmes, nous apprenons de nos intuitions, de nos sensations.
C’est en réapprenant à faire confiance à notre INCONSCIENT que nous découvrons que chacun possède « ce quelque chose de particulier » et d’unique qu’il peut offrir au monde pour l’enrichir.
 
L’éducation, l’instruction, le mode de vie actuelle ont sapé certaines de  nos capacités essentielles gérées par notre INCONSCIENT. Nous avons ainsi perdu, entre autres facultés, notre INTUITION, repère vital pour déterminer ce qui est bon ou non pour nous. Perdant ce génie cognitif, nous nous sommes voués à toujours nous en remettre à un arbitraire extérieur. Nous avons tout en nous et pourtant nous nous tournons vers l’extérieur, devenant ainsi des ASSISTES permanents.
« Aides-toi, toi-même car ton ciel est en toi !» pourrions-nous dire.
Aussi, comment mieux appréhender la crise que de le faire en soi. La sérénité, la maîtrise, la bienveillance émanent de ceux qui ont su mettre de l’ordre chez eux. Ils savent que pour tenir le bateau dans la tempête mieux vaut abandonner le pilote automatique et tenir le gouvernail.
 
Au cours de mon enseignement, j’ai eu la joie de voir émerger chez mes élèves et mes patients ces facultés enfouies qui les ont grandis, libérés. Je les ai vus étonnés de se découvrir beaucoup plus grands, plus forts, plus épanouis qu’ils ne l'espéraient. Si je ne suis pas surpris de ces transformations, je suis à chaque fois ému et émerveillé de rencontrer ces êtres nouveaux....

CHANGER LE MONDE A SON IMAGE


 
 
Le monde macrocosme est à l’image de l’Homme microcosme.
Ce sont deux univers qui se répondent par un jeu de miroir.
 
Nous sommes chacun une cellule unique indispensable d’un grand organisme : Le Monde qui est lui-même de la planète, la planète elle-même du système solaire, etc.
Qu’une cellule de notre corps soit malade et notre organisme tout entier s’en trouvera contrarié.
Les agressions continuelles de la vie actuelle contribuent à affaiblir le potentiel énergétique de l’homme d’aujourd’hui et c’est la porte ouverte aux maladies = le mal a dit.
L’Education, l’Instruction, le mode de vie actuel nous ont fait perdre nos capacités intuitives donc inconscientes.
Nous avons tout en nous et pourtant nous nous tournons vers l’Extérieur.
Nous devenons des assistés qui ne pensent plus à se prendre en main. Un texte biblique dit : « Aides-toi, le ciel t’aidera. » ce qui revient à dire : « Aides-toi toi-même car ton ciel est en toi ».
 
En cherchant sans cesse des trésors extérieurs, l’homme s’éparpille et s’éloigne de plus en plus de sa nature, de ses racines.
Son plus grand ennemi est lui-même mais il est également son plus grand ami.
Il est indéniable que le mental agit sur le fonctionnement de l’organisme.
Il suffit de se rappeler que la peur fait secréter de l’Adrénaline et que l’on extériorise des larmes à l’occasion de joie ou de tristesse…
Tristesse qui peut être collective si l’on s’abandonne à l’information négative sélectionnée des médias « quotidiennement ».
 
Ce que nous pensons détermine :                                               
- Ce que nous disons
- Ce que nous faisons 
- Ce que nous récoltons
 
L’idée engendre le mouvement, c’est le phénomène idéo-moteur donc une auto-hypnose.
Par conséquent, c’est une technique pour s’aider soi-même.
Si nous pensons que nous sommes écrasés par la vie ou par quelqu’un,                                  nous le devenons.
Si nous pensons que tout est facile et léger, tout le devient.
Chaque partie du corps, comme chaque organe, réagit à un mécanisme de pensée.
Toute pensée se réalise aussi longtemps qu’elle n’est pas remplacée par une autre plus puissante.
« L’être humain est ce qu’il pense.» Notre destin dépend donc de nos pensées.
 
C’EST LE PRINCIPE DE LA LOI D’ATTRACTION
 
Arrêtons de subir !  Plutôt que d’avoir à changer le Pansement, commençons par Penser le Changement.
En veillant à être soi-même en paix, à prendre en main son destin, son bonheur, chaque être contribue à un Univers authentique en paix, évolutif et harmonieux. Alors balayons devant notre porte et le monde sera propre.
Les Événements, les rencontres sont autant de Miroirs où nous pouvons découvrir notre visage. A chacun de réajuster ce qui ne lui convient pas par une confrontation courageuse avec ses dragons intérieurs.
Il revient à chacun de Transformer son attitude de victime en créateur de son destin.
 
C’est en nous que se trouve le bonheur.
Alors allons découvrir cette pompe à Bonheur pour en comprendre le fonctionnement et pour que jamais elle ne s’arrête.
Centré sur notre véritable nature, fidèle à nous-même, nous apprenons de nos intuitions, de nos sensations à discerner ce qui est bon pour nous ou ce qui ne l’est pas.
C’est en réapprenant à faire confiance à notre inconscient que nous découvrons que chacun possède quelque chose de particulier qu’il peut offrir au monde et que personne d’autre ne peut reproduire.
Cet inconscient qu’il est facile de réveiller en Auto-Hypnose....

HYPNOSE ET AUTO-HYPNOSE OUTILS THERAPEUTIQUES

L’hypnose est aujourd’hui reconnue pour son étonnante efficacité par les récentes découvertes sur le cerveau et les progrès de la neurobiologie. Contrairement au sommeil, l’hypnose est un état de veille et de conscience élargie.
La pensée, les émotions, le stress induisent des modifications de notre personnalité ou des troubles de notre santé pouvant aller jusqu’à la maladie. Les techniques d’hypnose permettent de se déprogrammer des informations ou idées négatives perturbantes qui nous freinent et de reprogrammer un fonctionnement optimisé et (ou) plus adéquat à notre nature. Le thérapeute guidera le patient qui inventera lui-même de nouveaux comportements grâce à la stimulation de son inconscient, véritable réservoir de créativité et de solutions.
L’apprentissage de l’auto-hypnose accroit la solidité et l’efficience dans la vie quotidienne, sociale ou professionnelle. Cet outil simple et efficace est une clé pour accéder à notre inconscient afin d’identifier nos blocages, gérer nos émotions, éveiller nos potentiels, vitaliser nos ressources, découvrir nos talents, faire émerger et mettre en œuvre de nouveaux projets..